Cebit 2007 : La Russie promet des mesures contre le piratage logiciel

Lors de son passage au CeBIT, le ministre des télécommunications russe a voulu se montrer rassurant en matière de lutte contre le piratage informatique.
Leonid Reiman a déclaré que la Russie adoptait actuellement de nouvelles lois pour lutter contre le piratage logiciel et l’activité criminelle en ligne.
"Nous sommes conscients du problème. Nous espérons être en mesure de le résoudre rapidement", a déclaré Leonid Reiman au journal allemand Deutsche Presse-Agentur.
"Mais les problèmes liés au copyright, notamment le piratage et les copies illégales, est un fléau qui touche tous les pays industrialisés occidentaux, et pas uniquement la Russie."
Le ministre a poursuivi son discours en rejetant l’idée que la Russie se trouvait au cœur de l’industrie cybercriminelle du monde entier, qualifiant ces allégations de "mythe" et faisant observer que de nombreux pays du monde sont impliqués dans de telles activités.
Bien que des enquêtes aient permis de retracer le développement de programmes malveillants jusqu’en Russie, les experts ont en effet laissé entendre que cette activité tendait de plus en plus à se mondialiser.
"Il est difficile de s’en prendre à un pays en particulier", a confirmé Graham Cluley, consultant en technologie chez l’éditeur de solutions de sécurité Sophos. " Aujourd’hui, nous pouvons très bien avoir des programmeurs travaillant sous contrat dans un pays donné, tandis que d’autres s’occupent de distribuer le code et qu’un autre groupe se charge du blanchiment de l’argent volé."
La Russie a récemment abandonné les charges pesant contre un instituteur impliqué dans une grave affaire de piratage logiciel, le président Poutine ayant jugé les poursuites inutiles. Mais le pays a démantelé un certain nombre d’autres organisations criminelles utilisant Internet pour réaliser leur méfait.
Leonid Reiman a appelé à la mise en place d’une agence internationale regroupant toutes les ressources nécessaires pour mettre un terme à l’activité de piratage.
La Russie est le co-sponsor du CeBIT 2007 qui a vu cette année le nombre d’exposants russes chuter de 70%.

Traduction d'un article de Vnunet.com en date du 19 mars 2007

|