Salon IT : le Cebit change de stratégie pour attirer les foules

Dans un dernier effort visant à polir l’image ternie du salon Cebit, la Deutsche Messe a présenté l’édition 2007 qui débutera la semaine prochaine comme une édition de transition. Le Cebit 2008 renoncera à couvrir l’ensemble de l’industrie IT pour se consacrer plus spécifiquement aux marchés de niche.

"L’industrie IT, le principal marché du Cebit, subit actuellement de profonds bouleversements. Ce phénomène est lié à l’importance d’avoir un impact sur les salons qui définissent les tendances internationales", a déclaré Ernst Raue, membre du comité de la Deutsche Messe, à l’agence de presse allemande DPA.

Le fait est que le Cebit attire de moins en moins le public et les exposants. Cette année, Nokia et Motorola ont déserté l’événement en faveur du salon 3GSM de Barcelone. Hanovre, la ville organisatrice, ne dispose pas des infrastructures suffisantes pour accueillir la vague de visiteurs désireux d’assister au salon, ce qui se traduit par une véritable explosion des prix pratiqués dans les rares hôtels de la ville.

Globalement, on peut dire que le Cebit connaît les mêmes symptômes qui ont condamné la convention Comdex, laquelle n’a pas survécue à son édition de 2002.

Les deux événements ont essuyé le contre-coup de leur manque de spécialisation, aussi bien en termes d’exposants que de visiteurs. Ceci s’est traduit par le départ massif des exposants de marque, rapidement suivi par celui des acheteurs professionnels.

Puis, découragés par la fréquentation croissante des consommateurs à la recherche de gadgets, d’autres exposants ont également fini par plier bagages.

Comme en témoignent les départs de Nokia et de Motorola, les événements plus ciblés ont tendance à attirer davantage les foules. Outre le 3GSM, la salon doit aujourd’hui faire face à la concurrence du salon de la télévision IFA de Berlin.

Mais rien ne permet de certifier que les tentatives de restructuration du Cebit connaîtront une issue heureuse. L’édition de 2002 du Comdex avait également été présentée comme un événement de transition. Mais les changements apportés ont entraîné une chute de 50% des fréquentations et les nombreux discours marketing promettant le grand retour du salon ne se sont jamais concrétisés.

Traduction d'un article de Vnunet.com en date du 7 mars 2007

|